Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Inf@ PM

Inf@ PM

Site d'information réservé aux professionnels de la sécurité intérieure

Quelles difficultés pour le métier de policier municipal ?

Vous êtes policier municipal, quelles difficultés rencontrez-vous dans votre métier ?

 

Depuis plusieurs semaines, des policiers municipaux font la grève des contraventions et ont manifesté à plusieurs reprises pour dénoncer leurs conditions de travail. Depuis le début du mouvement de grogne, une policière municipale a été abattue dans l'exercice de ses fonctions à Villiers-sur-Marne, ce qui a ravivé les craintes de la profession et relancé le débat sur l'armement de la police municipale, vieux de plusieurs années. Salaires, prérogatives, armement, des policiers municipaux ont témoigné sur LeMonde.fr.

 

  • Les évolutions souhaitables et celles qui ne le sont pas, par Michel M.

Je suis policier municipal dans le Sud et je viens de la Police Nationale. Ce qui semble le plus logique et le plus important au niveau financier, c'est l'intégration de la prime de risque pour le calcul de la retraite. Demander plus ne me semble pas raisonnable.

Sur le plan de la fonction pure, je crois qu'il faut surtout changer la formation des policiers municipaux, qui est actuellement une véritable mascarade et ne correspond pas aux besoins du terrain.  De plus, une police municipale doit rester une  police de prévention,  alors que déjà est engagée la "guerre" pour avoir autant de pouvoir que Police Nationale et Gendarmerie ... sans les compétences, et de très loin ! (...)

  • Nous avons les mêmes difficultés que la police nationale et la gendarmerie, par Philippe P.

Les difficultés rencontrées ne sont pas réellement sur le plan du travail en lui-même. Nous avons les mêmes difficultés que la Police nationale et la gendarmerie. Mais nous n'avons pas la reconnaissance réelle de notre profession. Nous prenons les mêmes risques que nos collègues de la police et la gendarmerie nationales. Seulement l'armement est soumis à la seule approbation de notre patron monsieur le Maire et nous n'avons pas les mêmes grilles indiciaires pour le salaire.

Rappelons que monsieur Sarkozy a souligné lors des obsèques de notre collègue Aurélie que nous sommes, avec la police et la gendarmerie nationales, les trois piliers de la république française et que La police municipale et le premier rempart face à la délinquance. Pour vous donner un ordre d'idée, je suis policier municipal Brigadier Chef au 9e échelon et je gagne 500 euros de moins –  net à payer – qu'un brigadier chef au même échelon en police nationale...

J'effectue diverses missions de police et ne suis armé que d'un tonfa et d'une bombe incapacitante... (...) Je pense que l'Etat devait imposer l'armement obligatoire des forces de police municipale et revoir les grilles indiciaires à la hausse. Et puis aussi travailler sur un moyen de communication qui permettent aux autres polices de nous communiquer des informations importantes...

  • La dangerosité du métier... par Michaël H.

Les derniers évenements ayant touché notre profession sont la preuve même que les policiers municipaux sont effectivement en danger dans l'exercice de leurs fonctions. Il faut arrêter d'imaginer qu'un policier municipal est limité à de la police de stationnement. Aurélie Fouquet et son collègue n'étaient pas en contrôle de police, mais simplement dans de l'assistance à personne sur un banal accident de la circulation auquel n'importe quel policier peut être confronté dans sa mission de police et sur lequel nous avons aussi une obligation d'assistance. Quelle aurait été la réaction publique si les policiers n'étaient pas intervenus, en relayant les directives de certaines communes nous demandant de faire que de la police de proximité ou de stationnement  ?

Certaines communes ont conscience de ce danger impossible à prévenir, mais d'autres pensent que l'agent cantonné à une mission d'ilôtage et de proximité est écarté de ces risques... Idées totalement fausses puisque les policiers de proximité se retrouvent en première position sur des situations comme celle de Viliers-sur-Marne, sans avoir forcément les moyens de protection adaptés. L'armement n'est peut etre pas le débat prioritaire mais il a visiblement permis de sauver la vie du collègue d'Aurélie. Un uniforme de Police se doit d'être associé à une protection individuelle, et le danger est partout quand on porte les couleurs de la Police.

  • Policier, reconnaissance et respect par Dominique L.

Je voudrais simplement que les médias, nos concitoyens et surtout nos élus prennent conscience de la place que la Police municipale a prise depuis des années, en zone police ou en zone gendarmerie.

Il n'est pas rare que la Police nationale nous demande en renfort lorsque que le week-end ou la nuit, leurs effectifs sont réduits. Et nous intervenons avec eux parce que nous sommes avant tout des professionnels. Il n'est pas rare que les citoyens qui nous appellent nous signalent avoir appelé le 17 et qu'ils se sont entendus dire d'appeler la Police municipale. Et nous leur répondons que nous allons intervenir. (...)

  • Flic municipal par Marcomagico

Formé en Gendarmerie ( mon premier métier ), j'ai choisi la PM pour sa vocation à l'îlotage et à la proximité. Depuis 1999 ce corps s'est modernisé, structuré, sérieusement formé et entrainé.  Le climat de la voie publique étant de plus en plus violent, nous avons glissés, par la force des choses et non par choix, vers une police interventioniste, trés exposée, et souvent en gardant les moyens de défense datant de 40 ans : un bâton caoutchouc c'est tout !

Si l'on ajoute à ça un salaire de misère à géométrie variable et une retraite de nécessiteux, il ne faut pas s'étonner aujourd'hui que ce corps ( datant de 1884 !) explose. Etre une police pas chère, méprisée, ridiculisée, aux ordres de maires fantaisistes ou utopiques et finir au RMI aprés avoir été le bouc émissaire de la société, voilà ce qu'est un flic municipal...

  • Un travail à honneur par Kevin R.

Quelles que soient les conditions dans lesquelles nous faisons notre travail, nous sommes ici pour aider nos concitoyens et faire en sorte que l'insécurité ne devienne pas un problème majeur. Nous n'avons pas besoin de salaires de businessman ou de primes exhorbitantes. Nous sommes simplement fiers de faire notre travail, car notre salaire principal provient de la reconnaissance des gens. Et ça, ce n'est pas en faisant des manifestations que nous l'obtiendrons. Nous faisons notre travail pour la fierté et la dignité, et l'important pour nous est d'etre là où il est necessaire.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rasera 21/04/2011 23:58


je suis en 2nd et je voudrai faire policiere municipal mais dabor par gardiene de la paix
ece dur pour les fille ?


inf@ PM 11/11/2014 03:57

Bonjour, avez-vous réussi votre projet ?

FD 19/07/2012 11:29



Bonjour, le concours de gardien de PM est, comme les autres concours, une épreuve difficile qu'il faut préparer avec rigeur. Je vous invite à travailler sans relache.


Cdlt, FD